Trial Murder Only

18.9.05

Rock & Roll

Alors que je travaille à poser ailleurs, les bases d'une nouvelle vie, ce n'est qu'ici que je peux me départir de l'ancienne. Je le rappelle, je suis prestataire depuis cinq ans et depuis trois ans au moins, j'ai atteint mon niveau d'incompétence dans un monde qui me dépasse largement.

Jeudi, j'ai parlé à Tintin, mon chef là où je bosse, pour lui faire part de mon intention de continuer, d'une manière plus officielle, à ne pas travailler chez lui. Mon contrat en clientèle arrive à échéance le trente septembre et comme il sait que je n'envisage pas d'embauche en interne à court terme, il prendra sur lui de signifier à ma boîte que mes services ne sont plus requis. Parallèlement, j'enverrai rapidement ma lettre de démission. Cette connivence devrait avoir pour effet que mes trois mois de préavis me seront rémunérés à rien foutre, professionnellement s'entend.

Je n'en ai donc que pour deux semaines à souffrir le retour de l'immonde jument qui a prit trois mois d'arrêt maladie pour un problème à la patte. Son vétérinaire ayant été inculpé de fraude, elle est de retour au bureau. Je me délecte d'avance de ces deux semaines où je pourrai lui sourire avec l'air de n'en avoir rien à fichtre.

Presque quarante ans et le mec largue son boulot avec rien devant lui! "Ben oui". C'est la seule chose que j'ai jamais su faire correctement. Toutes mes tentatives de stabilisation se sont soldées par des échecs notoires. Je n'ai jamais autant échoué que lorsque j'ai tenté de me fabriquer une vie en protégeant mes arrières. Les seuls moments où la vie m'appartient, c'est lorsque je décide de la prendre par son côté "Rock and Roll". Espérons que cette fois encore, ça me réussira.
Contrat Creative Commons
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.