Trial Murder Only

3.3.05

Quand même, un homme, ça sait faire de grandes choses

Note: L'usage du masculin comme genre neutre dans ce qui suit n'entend qu'alléger le texte afin de t'aider, toi lecteur des deux sexes, à accéder à l'universalité de tout ce qu'un homme, je parle du mâle cette fois, peut faire pour lui même et son prochain.

Donc aujourd'hui, j'étais scrogneugneu. Pourquoi? C'est dingue cette curiosité que tu as toujours lecteur. Mais ça-meuh-regardeuh aaaah! Je ne t'ai sollicité qu'une toute petite centaine de fois pour des questions portant sur ma schizophrénie et mes diverses détresses psychologiques et aujourd'hui, parce que je suis scrogneugneu, il faudrait sacrebleu que je j'étanche ta soif de me savoir marri. Et bien non petit troublion, j'étais scrogneugneu et c'est tout!

Pour quelle raison viens-je te solliciter alors? Ah, ça je veux bien te le dire par contre mais rassure-toi, ta contribution ne me sera pas nécessaire. Assied-toi seulement et je m'en vais te narrer pourquoi moi, qui t'écris ce soir et dont tu lis toujours très avidement deux ou trois mots de la première phrase d'un billet sur cinq à condition que le titre laisse présager d'un minimum de choses scabreuses, pourquoi moi donc, je suis ce soir un héro de la Nation. Mes proches sont déjà très occupés à remplir les formulaires pour la Médaille d’Honneur des Eaux et Forêts, la Légion d'Honneur et la Croix du Mérite ce qui me laisse le temps de t'en dire davantage.

Figure-toi donc que depuis dix-huit longs mois au moins mais certainement beaucoup plus en fait, les robinets de l'évier de ma cuisine fuient. Je suis par nature très débrouillard et très bricoleur mais ma paresse étant ce qu'elle est, elle est seule responsable de mon peu d'empressement à poursuivre les robinet en fuite. Moi je n'ai rien à voir là-dedans. Plus tôt dans la journée, comme je l'ai fait des milliers de fois depuis la genèse de ce problème, j'ai forcé la fermeture du robinet d'eau chaude tellement fort que j'allais une fois de plus m'en faire péter les jointures. J'ai dû forcer plus avec mes jointures qu'avec mes oreilles car j'ai senti que je venais carrément de casser un truc dans le robinet. Ni une ni deux, je cours chercher le tournevis et les joints d'étanchéité achetés précisément pour ce grand moment il y a tellement longtemps que l'emballage de plastique est tout jauni, je reviens une heure et demie plus tard et, crois-moi si tu le veux, j'ai changé les joints d'étanchéité.

"J'ai changé les joints d'étanchéité". J'ai beau l'écrire plusieurs fois, je n'arrive pas moi-même à le croire alors je ne t'en voudrai pas lecteur adulé de croire que je me fous de ta gueule. Attends! Pourquoi te lève-tu? Tu croyais que j'allais retenir ton attention uniquement pour t'entretenir de cette aventure extraordinaire certes mais au demeurant bien insuffisante pour le fidèle supplicié que tu es? Que nenni mon ami. Assied-toi, je continue.

Comme pris dans la tourmente, la réparation des robinets a mis tous mes sens en éveil. J'ai même retrouvé un peu de mes fonctions neurologiques et cérébrales. J'en veux pour preuve ce déclic, lorsque dans un instant de méditation, tel un titan levant les yeux vers les cieux d'où il est issu, je levai les yeux au plafond et je vis l'ampoule, grillée depuis plus de deux ans, je sus dès lors que c'est aujourd'hui que j'allais la changer. Ne prend pas cet air ébahi, mon courage m'a d'abord surprit aussi mais après je me suis mis à penser que j'étais peut-être au fond quelqu'un d'exceptionnel, quelqu'un qui était né pour une destinée extraordinaire. Après tout, pour qu'un homme en arrive à envisager de changer, le même jour, deux joints d'étanchéité et une ampoule grillée, cette homme là, lecteur ahuri ne peut pas être un homme comme les autres.

Je n'allais pas de but en blanc procéder à la substitution de l'ampoule du plafond, Pour être à la hauteur de cette tâche, il faut de l'entraînement, voire de l'élévation. Tu veux savoir tout de suite si je l'ai changée finalement cette ampoule impatient luron. Je tiens à conserver ton attention, aussi je ne le dirai qu'à la fin mais sache, lecteur oisif et donc heureux, que peu importe que j'ai échoué ou réussi cette entreprise divine, ce qui importe c'est la grandeur de l'effort déployé, le courage, la volonté et la ténacité au cours de cet effort et finalement, mais surtout, la gloire d'y avoir au moins pensé.

Afin de me préparer à cette fatalité que j'allais devoir tenter de changer cette ampoule, ce que je fis est tout simplement extraordinaire. J'ai fait la vaisselle qui datait de janvier, je me suis débarrassé de tout ce qui était inutile dans la cuisine, verres en trop, casseroles usées, paniers ridicules, pots vides, objets stupide, j'ai jeté tout ce qui dans le garde-manger ne m'était d'aucun usage, j'ai passé l'aspirateur, j'ai lavé le planché, j'ai installé un four micro-onde sur le frigo, un meuble à roulette entre le poêle et le frigo, un four grille-pain sur ce meuble, j'ai décrassé la cuisinière et j'ai tout rangé de manière impeccable!

Je sais, j'ai été cruel de t'asséner un coup pareil mais l'émotion est vive pour moi aussi lecteur. Comment aurais-je pu dévoiler tout ça sans défaillir - j'ai surtout eu peur qu'incrédule, tu m'interrompes et me crois fou- mais le fait est là et bien avéré. J'ai vraiment fait tout ça dans une pièce de mon appartement, la cuisine.

La suite relève de l'instant de grâce. Comme surentraîné par le nombre considérable de travaux auxquels je venais de m'astreindre, c'est sans réfléchir que je retournai là ou j'avais mis les joints d'étanchéité pour y prendre une ampoule acheté le même jour dans l'idée, déjà, qu'elle allait bien pouvoir servir un jour (l'ampoule de la cuisine était déjà grillée depuis plus de six mois alors je n'y pensais pas systématiquement en voyant des ampoules au magasin). Une fois l'ampoule trouvée et de retour dans la cuisine, j'ai saisi une chaise pliante que je l'ai dépliée, la bonne idée et sur laquelle je suis monté, tremblant des épaules jusqu'aux pieds. Je ne vais pas te faire languir plus longtemps, toi mon lecteur qui dort déjà, j'ai changé l'ampoule du plafond de la cuisine.

C'est quand même bon d'être un homme et de savoir faire autant de choses. Hé hé, avoue, quand même "J'ai changé l'ampoule du plafond de la cuisine", ça l'fait non?
Contrat Creative Commons
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.