Trial Murder Only

12.1.05

Disparitions suspectes

En lisant ce billet et ses commentaires sur Nouvelles Chroniques 3 au sujet des amitiés virtuelles qui se font et se défont, j'ai eu envie d'en parler aussi un peu car c'est une question qui me tarabuste depuis deux ans.

Il m'est arrivé, comme à vous tous on dirait bien, de perdre complètement le contact avec des internautes et cela m'a parfois sérieusement perturbé tout comme à d'autres moments je m'en suis soucié comme de colin-tampon. Dans tous les cas où cela m'a affecté, le questionnement a été le même que celui évoqué dans ce que j'ai pu lire: Qu'ai-je fait? Pas fait? Dit? Trop dit? …

Ce qui est particulier dans les diverses pertes de contact que j'ai pu subir est que le phénomène s'est étendu à beaucoup de personnes de mon entourage. Parmi ces personnes, il y avait de simples connaissances mais aussi un ami cher, de la famille, mon ex-femme, des collègues, etc. Comme pour "Le dernier jour d'un condamné" de Victor Hugo, je ne vais pas m'attarder à essayer de justifier mes crimes ou d'expliquer ces abandons. Notons seulement que ces abandons (virtuels et réels) ont tous eu en commun de ne m'avoir pas gratifié de la moindre explication.

C'est précisément cela qui a été insupportable. Je n'ai pas encore complètement digéré ou accepté certaines de ces pertes de contact. Faut-il que je sois le dernier des connards, pour que l'on ne daigne pas me dire en face mes quatre vérités. Faut-il que je ne sois qu'un rat pour ne pas mériter la moindre explication. J'ai été irrémédiablement atteint dans la confiance que je pouvais avoir en moi-même. Quoi qu'aient pu être mes fautes, la seule chose qui m'a sauvé est cette conviction que s'ils peuvent être expliqués, rien ne peut excuser ces silences.

De toute les questions que je me suis posées sur le sujet il y en a une à laquelle j'ai bien été obligé de répondre. Est-ce que je n'avais pas déjà fais la même chose à quelqu'un? La réponse ne fut pas longue à venir, c'était oui. Je ne suis pas entré dans une logique judéo-chrétienne voulant me faire croire que je subissais simplement ce que j'avais fait subir. J'ai simplement longuement réfléchi sur l'horreur de traiter ainsi les gens.
Contrat Creative Commons
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.